Baiedewissant2

Adhérer, cotiser ou renouveler

Cliquez ici !

 

20161004_Détroit : une catastrophe est évitée chaque mois !

Dans la zone Manche - Mer du Nord, «une catastrophe est évitée chaque mois» - La Voix du Nord Dunkerque Benjamin Corbier le 4 octobre 2016

Le vice-amiral d’escadre Pascal Ausseur est le commandant de la zone maritime Manche-mer du Nord, un espace de 900 km entre la Belgique et le Mont-Saint-Michel.
 

La zone Manche-Mer du Nord est particulièrement passante. Quel y est le rôle de l’État ?

«  Ma première préoccupation, c’est la sécurité. Environ six cents bateaux passent en effet par cette zone chaque jour, avec cinquante rotations de ferrys, de la plaisance, etc. La Manche-Mer du Nord, qui va du Mont-Saint-Michel à la Belgique, est une zone particulièrement accidentogène. L’an dernier, 1 500 interventions ont été organisées dont 580 pour le seul CROSS Gris-Nez (1). Cela peut être un véliplanchiste en perdition comme une collision de bateaux. »

20160922_Des pieux en urgence !

Urgence...?

Si le Maître d'Oeuvre avait fait poser les 700 pieux prévus AVANT de faire apporter le sable, en juillet, on n'en serait pas là !

20160831_Dune d'Aval : au boulot (ou plutôt au piquet...)

Dune d’Aval à Wissant : le sable s’envole et les pieux du chantier sont en rupture de stock...

 
L’érosion de la dune d’Aval est un dossier compliqué à Wissant. Du sable a été déposé dans l’urgence en juillet, mais une partie s’envole déjà... PHOTO GUY DROLLETVDN
L’érosion de la dune d’Aval est un dossier compliqué à Wissant. Du sable a été déposé dans l’urgence en juillet, mais une partie s’envole déjà... PHOTO GUY DROLLET

Une partie du sable, déposé au début de l’été pour lutter contre l’érosion de la dune d’Aval à Wissant, s’est envolée à la suite de forts coefficients. Les différents acteurs se veulent rassurants, mais vont agir en urgence...

20160828_Le rôle du stock sédimentaire sur l'évolution du trait de côte

Evaluation de l'évolution du trait de cote et du bilan sédimentaire littoral en baie de Wissant par LiDAR aéroporté

Etude récente (Adrien CRAPOULET, Arnaud HEQUETTE, Franck LEROY et Partice BRETEL), avec une intéressante définition du volume de sable nécessaire en haut de plage pour stabiliser le trait de côte.

20160827_Les peintres de Wissant au musée d'Arras

Le musée d Arras réserve en 2016 une une salle immense avec uniquement des peintres de l'école de Wissant !

Médaille d'or :         VIRGINIE DEMONT BRETON 1883

Médaille de bronze : STIEVENART 1900

Médaille de bronze : HENRY DUHEM 1893 1900

Médaille de bronze : MARIE DUHEM 1900

Le musée Marmottan est fier de la donation DUHEM. 

"La Plage". 2ème étage Musée d'Arras.

"

 

20160824_On réensable à Wimereux...!

On réensable (aussi) à Wimereux, mais ouf, rien à voir avec Wissant

PUBLIÉ LE 24/08/2016 PATRICIA NOËL

Rien à voir avec le gigantesque chantier qui a fait la une de l’actualité à Wissant la semaine dernière avec l’envol d’une grande partie du sable de la Dune d’Aval.
Hier matin, des tracteurs étaient à pied d’œuvre pour ramener du sable sur la plage.
Hier matin, des tracteurs étaient à pied d’œuvre pour ramener du sable sur la plage.

Le réensablement qui a été effectué mercredi, très tôt le matin, sur la digue Sud, va faire beaucoup d’heureux. Les baigneurs se plaignaient en effet depuis quelques jours de la présence de gros cailloux à la base de l’escalier qui permet de rejoindre la mer. Pas génial.

Il suffisait juste d’apporter une bonne dose de sable pour résoudre le problème... ce que la pelleteuse a (bien) fait avant l’arrivée des nombreux amateurs de bains de mer. Comme quoi, la Ville de Wimereux sait faire preuve de réactivité... quand elle veut.

20160821_Très important recul de la nouvelle dune d'Aval

Après le coup de vent durant la nuit du 20 au 21 août...

Monsieur le Sous-préfet avait pourtant demandé au maître d'oeuvre (EGIS) de mettre en oeuvre les moyens de protection...

 

 

20160804_Une partie du sable déposé au pied de la dune d’Aval, déjà envolée

La Voix du Nord du 4 août 2016

 

Une partie du sable qui a été déposée début juillet pour engraisser la dune d’Aval à Wissant s’est envolée en deux jours de temps. Des riverains situés derrière le cordon dunaire s’inquiètent et dénoncent un «gâchis d’argent». Ils réclament toujours un enrochement.

On se doutait que les riverains de la dune d’Aval allaient surveiller comme le lait sur le feu le réengraissement récent de sable du cordon dunaire. La solution retenue par les services de l’État et la municipalité pour lutter contre l’érosion de la dune et protéger les habitations, situées à l’arrière, a été de réensabler cette zone avec 50 000 m3 de sable. Le chantier, toujours en cours, a débuté le 6 juillet. En septembre, d’autres travaux de consolidation sont aussi programmés, notamment avec l’ajout de pieux, de ganivelles et de plantations.