20180113_Lettre N°53_Erosion, PPR, etc...

Avec le renouvellement de nos vœux, nous vous proposons un point à date sur les différents sujets d'actualité dans la baie de Wissant.

1 - Erosion,  recul du trait de cote.
Pour relire notre dernier article, avec les photos les plus récentes de l'érosion de la Dune d'Aval et de la Dune d'amont, cliquez ici

Monsieur Nadaud, Directeur de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer a été interwievé par FR3 pour le Journal télévisé du 11 janvier 2017 
cliquez ici pour revoir l'émission. (lire à partir de 1min 50).
Nous sommes rassurés en entendant que le recul a atteint la distance requise pour une intervention d'urgence de protection de l'habitat.
En effet, on constate le retour à une situation du trait de cote proche de ce qu'elle était avant le ré ensablement du printemps 2016.

L'apport de sable en deux fois, bien que déjà disparu, a toutefois permis de maintenir le trait de cote, ce qui est, pour notre association, l'objectif principal comme nous l'avons de nombreuses fois rappelé.
Le choix des moyens, de leur financement, du planning relevant des seuls élus et des pouvoirs publics qui ont l'autorité, les moyens, les compétences (avec l'aide des scientifiques).

La situation se dégrade maintenant également pour la Dune d'Amont, mais le problème n'est pas le même, car il n'y a pas d'habitat à protéger.



Le sentier du littoral ayant maintenant disparu, et l'escalier bois de la digue étant impraticable,  nous attirons votre attention sur le danger qu'il y a lors du retour de promenade au Sud de la baie : il y a risque d'isolement sur la plage dés la mi-marée montante.

La cause du recul du trait de cote : l'érosion de l'estran.
Le niveau de la plage s'est abaissé de 0m60 devant le perré en 2 ans et demi, ce qui le met en danger ! Des travaux de rechargement en pied de l'édifice sont indispensables pour éviter sa ruine, et sont d'ailleurs préconisés par le constructeur et l'administration.

2 - Ré ensablement massif pour la baie ?
Le groupe d'ingénierie EGIS a été choisi Maître d'Oeuvre des études par le Pole Métropolitain de la Cote d'Opale.
Cliquez ici pour lire le cahier des charges de ce marché (CCTP).
Le volet "hydro-sédimentaire" est critique pour l'élaboration d'une solution technique.
MAIS nous l'avons déjà dit, selon nous la recherche des causes de l'érosion et la mise en oeuvre de leur suppression est largement prioritaire au ré ensablement

3 - Démolition des ouvrages de guerre en 2013.
Nous continuons à dire que ce fut une erreur, qui a accéléré l'érosion et le recul du trait de cote.
Conjointement avec la commune de Tardinghen, nous avons donc déposé appel du jugement en première instance qui nous a déboutés de notre action en responsabilité auprès du Préfet du Pas-de-Calais, action à laquelle s'étaient joints à l'époque les propriétaires de premier rang en arrière de la Dune d'Aval.
Nous vous informerons de la suite donnée.

4 - GEMAPI
La compétence pour le littoral et les cours d'eau relève de la Communauté de Commune de la Terre des 2 Caps depuis le 1er janvier 2018.
C'est selon nous une très bonne nouvelle, permettant une gestion centralisée (l'érosion ne connait pas les limites administratives communales) plus efficace (ressources humaines et moyens financiers).
Reste à la mettre en place...

5 - Plan de Protection des Risques Naturels "2015"
L'arrêté de mise en application n'est toujours pas publié.
Que se passe t-il ?
Nos arguments sur la non prise en compte de l’aléa "érosion" en complément de l'aléa "submersion", ainsi que le refus d'intégrer les améliorations apportées par le perré reconstruit, par la réduction des quantités de franchissement, ont vraisemblablement porté.
On devrait en savoir plus dans une prochaine rencontre annoncée et organisée par la Sous-préfecture pour réunir les services de l'état, les élus et les associations.

6 - Aménagement du front de mer.
Toujours pas de signe d'évolution positive vers une vision globale d'aménagement de ce secteur. Cela est confirmé par l'affichage réglementaire de parcellisation du terrain...

Si comme nous, vous pensez qu'à Wissant, dans le domaine des propositions d'animation sportives on "additionne les soustractions" (tennis municipaux, piscine d'apprentissage, tennis privés, chars à voile, accès à la mer, etc...) manifestez-vous lorsque vous recevrez notre prochaine enquête d'identification des besoins exprimés par les usagers, les familles, les visiteurs !

Vous pouvez compter sur VOTRE association pour vous informer de toute évolution.


Merci pour le support que vous nous apportez !

à bientôt