L'idée du pont sur la Manche se propage...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Bonjour,

Boris Johnson avait lancé un pavé dans les eaux tranquilles du détroit avec une proposition de construction d'un pont sur la Manche.

L'onde de choc continu à se propager des deux côtés du détroit permettant, aujourd'hui, à Jacques Gounon, le PDG d'Eurotunnel, de surfer sur la vague en proposant de discuter de ce sujet avec les autorités compétentes.

Au préalable de cette éventuelle négociation, ne serait-il pas opportun, en premier lieu, d'améliorer la fluidité des échanges entre la côte d'Opale et le Kent ?

En effet, les deux régions mitoyennes n'ont pour le moins pas vraiment tiré avantage de leur proximité naturelle : il est grand temps de mettre en place une navette ferroviaire offrant des perspectives de développement économique, commercial et touristique des deux côtés de la Manche.

Avant d'engager des milliards, exigeons à minima un métro transmanche qui ne nécessite aucun investissement particulier, tout en permettant d’utiliser tranquillement  les 40 % de sillons actuellement disponibles dans le tunnel.

Sincèrement,

Thaddée Segard

06 64 14 82 35

 

 

Eurotunnel asks government officials to discuss idea of a crossing over the Channel

 11 February 2018 | 

Eurotunnel chiefs say they are interested in exploring the idea of building a second fixed link across the Channel, it has been reported.

The idea was mooted by the Foreign Secretary Boris Johnson during a state visit by the French president Emmanuel Macron to the UK last month.

Mr Johnson floated the plan, saying a second link would help trade between the two countries.

Eurotunnel bosses want a meeting with officials about a Channel crossing

The proposal drew a mixed reaction, with some experts saying a bridge would be technically difficult.

But the Sunday Telegraph reported that the chief executive of Eurotunnel Jacques Gounon had written a note to government officials suggesting that talks should take place.

The note said: “The idea of a second fixed link is something that we regularly consider in our long-term plans and we would be delighted to engage with your officials to explore the possibility further.”

 “We are very interested in this possibility, albeit perhaps a little early as today we only use around 54 per cent of total Tunnel capacity,” The Sunday Telegraph said.

In a tweet during the president’s visit, Mr Johnson said: “I’m especially pleased we are establishing a panel of experts to look at major projects together.

 "Our economic success depends on good infrastructure and good connections. Should the Channel Tunnel be just a first step?”

11 février 2018 

Le pdg d'Eurotunnel déclare être intéressé à explorer l'idée de construire un deuxième lien fixe à travers la Manche.. L'idée avait été proposée par le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson lors d'une visite d'État du président français Emmanuel Macron au Royaume-Uni le mois dernier. M.  Johnson a lancé l’idée, affirmant qu'un deuxième lien aiderait les échanges commerciaux entre les deux pays. Les dirigeants d'Eurotunnel demandent un rendez-vous avec les autorités au sujet d'une traversée de la Manche

La proposition a suscité une réaction mitigée, certains experts estimant qu'un pont serait techniquement difficile. Mais le Sunday Telegraph rapporte que le directeur général d'Eurotunnel Jacques Gounon a écrit une note aux responsables gouvernementaux suggérant que des pourparlers devraient avoir lieu. La note précise :"L'idée d'un deuxième lien fixe est une chose que nous examinons régulièrement dans nos plans à long terme et nous serions ravis de discuter avec vos fonctionnaires pour explorer plus en avant cette possibilité. Nous sommes très intéressés par cette possibilité, mais c’est peut-être un peu plus tôt, car nous n'utilisons aujourd'hui que 54 % environ de la capacité totale du tunnel ", a déclaré le Sunday Telegraph. Dans un tweet lors de la visite du président, M. Johnson a déclaré:"Je suis particulièrement heureux que nous mettions sur pied un groupe d'experts pour examiner ensemble les grands projets.

 "Notre réussite économique dépend d'une bonne infrastructure et de bonnes connexions. Le tunnel sous la Manche ne devrait-il être qu'un premier pas?"