La faculté de rêver !

Publié dans Tribune libre

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Il y a maintenant quelques années, à New York,  au siège des Nations Unies, Dominique de Villepin avait fait sensation en incarnant la France, un vieux pays de la vieille Europe…

Ce discours avait, fort légitimement, marqué l'opinion publique mondiale…

 La sagesse est, certes, une qualité. Mais, le rêve, l'ambition en est une autre… Nous avons gagné un peu de la première, mais perdu aussi de notre faculté de rêver.

 Or, sans rêve, nous ne pouvons pas nous projeter en avant.

 Pour la démonstration, prenons un exemple qui nous concerne tous directement en notre région des Hauts-de-France : le projet de Port Marina Boulogne. Il s’agit d’un projet de développement d’une économie résidentielle et touristique avec une Marina de 6 000 logements, associée à un port nautique. Tout cela se logeant sous le couvert tranquille de la rade de 370 hectares, bien protégée par l’extraordinaire digue, construite par nos anciens.

 Pour que l’imagination rejoigne l’ambition, il faut certes convaincre, concilier des points de vue différents, mais aussi rassurer les forces économiques en place que ce projet n’aura pas d’impact pour le développement potentiel du port de commerce actuel, tant son implantation est éloignée des activités portuaires.

La CAB (Communauté d’agglomération du Boulonnais) déroule actuellement un plan à long terme autour du quartier République Eperon. Or, ce projet de marina, promu par un grand nombre de personnalités du littoral et de la région des hauts de France, s’inscrit parfaitement dans la projection de cet élan.  

 Que nous proposerait Elon Musk, cet incroyable rêveur : ‘’avec ma société ‘’Boring’’ on peut aujourd’hui percer des tunnels au 10e du cout de ce qui se faisait il y a encore quelques années. Cela permet, par exemple, de transférer des installations portuaires à quelques encablures au large, en les reliant par des tunnels.  Cela libère des quais qui peuvent être intelligemment aménagés dans des espaces privilégiés, les pieds dans l'eau.’’

D’ailleurs, on constate que les grandes villes côtières s’efforcent de délocaliser leurs activités portuaires afin de mieux profiter d’un foncier inestimable.

 Dans le cas du port de Boulogne, c’est, en effet, 70 ha de terrains qui se trouvent être disponibles pour une affectation immobilière. Cela permet d’ajouter un quartier complémentaire à la ville, en lui apportant les technologies actuelles de haute qualité architecturale et technique. À terme, ce quartier regroupera 20 000 habitants, source de dynamisme économique et social pour l’ensemble du littoral.

 Force est de constater que sur l’ensemble du nord-ouest de l’Europe, il n’y a plus aujourd’hui de tel territoire en bord de mer, disponible pour une opération d’urbanisme.

 Vis-à-vis de nos enfants et petits-enfants, il faut se donner le temps de réfléchir à une perspective qui permettra de créer un extraordinaire espace de vie sur le littoral, attirant une population à la recherche d’une qualité de vie au bord de l’eau, en provenance de notre région bien sûr, mais également de l’ensemble des régions du nord-ouest européen, à moins de deux heures de ce nouvel ensemble.