20171013_Bilan saison touristique

La Terre des 2 caps est surtout réputée pour son littoral. Les professionnels du tourisme basés dans l’intérieur des terres le déplorent.
La Terre des 2 caps est surtout réputée pour son littoral. Les professionnels du tourisme basés dans l’intérieur des terres le déplorent.

 

Plus de visiteurs étrangers que français

 

Le fort d’Ambleteuse, vu de la mer, c’est encore plus beau.
Le fort d’Ambleteuse, vu de la mer, c’est encore plus beau.

 

Ce n’est plus un scoop pour personne, ce sont surtout les Belges, parmi la clientèle étrangère sur la Terre des 2 caps, qui fréquentent le plus ce secteur : 74 %, loin devant les Allemands, 13 % et les Hollandais, 6 %. Plus surprenant, les étrangers étaient plus nombreux cet été que les Français.

Tous amateurs de rando

 

Les professionnels du tourisme déplorent le déséquilibre entre tourisme rural et tourisme côtier sur la terre des 2 caps.
Les professionnels du tourisme déplorent le déséquilibre entre tourisme rural et tourisme côtier sur la terre des 2 caps.

 

Tout en haut du hit-parade des demandes des touristes quand ils poussent la porte de l’office du tourisme, on trouve... les randonnées. Viennent ensuite l’agenda de l’été, les guides et, un peu plus loin, la table des marées.

Des professionnels pas super ravis

 

Bazinghen, un village magnifique que les touristes n’oublient pas, notamment en raison de la présence d’un estaminet.
Bazinghen, un village magnifique que les touristes n’oublient pas, notamment en raison de la présence d’un estaminet.

 

Seuls 55 % des professionnels du tourisme de la Terre des 2 caps se disent satisfaits de la saison touristique qui vient de se terminer. C’est peu. À titre de comparaison, leurs homologues de la région Hauts-de-France dans sa globalité sont 72 % à trouver que la saison a été bonne.

La météo en cause... mais pas que

 

Deux millions de personnes fréquentent les caps Gris-nez et Blanc-nez chaque année.
Deux millions de personnes fréquentent les caps Gris-nez et Blanc-nez chaque année.

 

L’office intercommunal a interrogé les professionnels mécontents. Ils mettent en avant la météo, plus que médiocre, mais aussi la concurrence accrue et le manque de visibilité sur Internet.

Beaucoup de nouveaux visiteurs

 

Le village d’Audresselles, véritable bijou de la Terre des 2 caps. Il a échappé (pour l’instant) aux promoteurs immobiliers.
Le village d’Audresselles, véritable bijou de la Terre des 2 caps. Il a échappé (pour l’instant) aux promoteurs immobiliers.

 

Le site des caps n’en finit pas de séduire et de capter de nouveaux touristes. La preuve : l’office du tourisme a comptabilisé 46 % de « primo-visiteurs », c’est-à-dire des gens qui n’avaient jamais mis les pieds auparavant sur le site des caps. Un excellent score.

Une nouvelle cible : les grands-parents

 

La Terre des 2 caps est vénérée par les photographes, qui adorent sa lumière changeante.
La Terre des 2 caps est vénérée par les photographes, qui adorent sa lumière changeante.

 

Ils ont été nombreux à se renseigner à l’office du tourisme sur les activités praticables sur le territoire avec les enfants. «  Les grands-parents avec petits enfants sont une nouvelle cible dont il faut tenir compte.  »

 

 

Wimereux (ici la digue Nord et son enrochement) fait partie du territoire du grand site des caps.
Wimereux (ici la digue Nord et son enrochement) fait partie du territoire du grand site des caps.

 

Les chiffres-clés : le territoire de la Terre des 2 caps compte 21 communes (dont 5 littorales), 22 000 habitants à l’année et 19 778 lits touristiques.

 

Walter et sa musette, l’atout pour dénicher les touristes

Walter, c’est une pièce-maîtresse de l’office du tourisme intercommunal. Cet été, comme il l’avait déjà fait les deux étés précédents, il a pris sa casquette et sa musette pour aller rencontrer les touristes là où ils sont. C’est comme ça qu’il a noué des contacts, proposé des activités, renseigné les touristes sur les marchés de Marquise, Wissant ou Audresselles mais aussi sur les digues. Cette stratégie « hors les murs » est payante et très appréciée par la clientèle.

La taxe de séjour, sujet qui fâche

La taxe de séjour va augmenter de 25 % sur la Terre des 2 caps. «  C’est trop  », estiment certains hébergeurs qui en profitent pour amener sur le tapis un autre sujet qui fâche : «  Il faudrait faire la chasse à tous ceux qui sont sur la plateforme AirBnb et qui ne se déclarent pas.  »

Des descentes de gendarmes

L’office du tourisme intercommunal a commencé cette opération de recensement, ce qui se traduit déjà par des descentes de gendarmes, à Audinghen, à Wissant et dans d’autres communes dépendant de l’intercommunalité. «  Mais en 2018, cela va s’intensifier », prévient l’office. Entendez par là que la structure frappera au porte-monnaie, comme le permet la loi qui prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à 750 €.