20170205_Aménagement quartier de Blanche Dune_Un wissantais interpelle l'Etat

Publié dans Tribune libre

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Monsieur le Sous-Préfet,

Concerne : Wissant : quartier de Blanche Dune ou quartier du Bas-Moulin 

Fréquentant régulièrement depuis trente ans le village de Wissant, et propriétaire d’une maison derrière la dune d’Aval, je suis particulièrement sensible et soucieux d’un développement harmonieux du village.

Permettez-moi de vous écrire pour vous confier mon inquiétude quant au sort que la mairie est en train de vouloir réserver au quartier du Bas-Moulin.

Ce quartier qui s’étend du Moulin jusqu’au mur de l’atlantique et qui comprend la villa Blanche Dune, est encore un des derniers fonciers à haute valeur historique, touristique et économique.
Il s’inscrit dans le prolongement naturel de la réalisation de la digue promenade jusqu’à l’embouchure de l’ Herlen mais s’inscrit également dans le prolongement d’un axe de pénétration, perpendiculaire au rivage, accès immédiat vers le village.

Historiquement à cet endroit s’étendait l’ancien port d’échouage à l’embouchure de l’Herlen, d’où remontaient les pécheurs vers le Moulin et l’hôtel des Bains pour aller vendre leurs poissons. C’est à cet endroit également que les peintres de Wissant venaient puiser leurs modèles voyant les pécheurs remonter leur Flobarts.

La présence de la Villa Blanche Dune témoigne de la création de la station balnéaire de Wissant.

C’est dire qu’historiquement ce quartier rassemble toutes les époques du développement du village : le moulin, ancien moteur économique pour la région, les Flobarts, les peintres de Wissant, la villa Blanche Dune, le mur de l’atlantique et aujourd’hui tous les activités nautiques qui s’y développent (surf, Kite…).

Or j’apprends que la Mairie à l’intention de morceler ce terrain en différents lots en vue d’une vente.

Maintenant que la digue est terminée, que l’Eglise est restaurée, que les travaux de la Dune d’Aval sont en cours, ce quartier du Bas Wissant mérite qu’on s’y attarde plus longuement en collaboration avec les acteurs potentiels, en élaborant un plan d’ensemble qui s’étend depuis le Moulin jusqu’au rivage en tenant compte d’un développement économique mais aussi en intégrant l’importance historique du quartier.  Il pourrait devenir un accès piétonnier important depuis le village jusqu’à l’embouchure de l’Herlen.

En vous remerciant de la suite que vous voudriez bien réserver à cette lettre, je vous prie d’agréer, Monsieur le Sous-Préfet, l’expression de mes sentiments les meilleurs.